Marielle Filaudeau artiste-peintre du XXIe siècle

Marielle Filaudeau, artiste-peintre à Talmont-Saint-Hilaire (Vendée), vient de rejoindre l’aventure Terres d’Artisans. Elle a amené avec elle une curiosité : la digigraphie !

“La digi… quoi ?”

Eh oui, ce fut notre première réaction chez Terres d’Artisans quand le mot nous a été révélé. Mais pour tout vous avouer, c’est un des bonheurs de notre projet et ce pourquoi nous l’avons bâti : celui de plonger dans les univers extrêmement riches de nos partenaires et de les partager avec vous, mais aussi de découvrir des procédés dont nous ignorions jusqu’à l’existence comme le design génératif de Generative Lab ou …. la digigraphie.

La digigraphie

La digigraphie, c’est Marielle qui en parle le mieux :

Mes oeuvres en digigraphie® (ou estampe numérique)
Rendre l’art accessible et visible, permettre à la production artistique d’évoluer dans un monde
qui utilise l’image à profusion, voilà un des défis des artistes-peintres. La réponse s’est imposée
comme une évidence lors de mes premiers essais à l’atelier de Pascal Bories à Clisson : Le tirage
d’Art en édition limitée.
Les tirages d’art que je vais vous proposer ici ont été photographiés et traités par Olivier Vasseur
Photographies, et imprimés par L’oeil du Mulot à Clisson (44), spécialisé dans le tirage Fine Art à
un niveau haut de gamme.
La Digigraphie® est un label technique qui permet de reproduire une oeuvre d’art en série
limitée. Ainsi, chaque création pourra avoir sa réplique numérique numérotée, référencée et
signée par l’artiste. La Digigraphie® est un label d’excellence qui répond à des critères précis et à
des usages stricts. C’est le gage de sa valeur et la condition de son succès ; chaque oeuvre
digigraphiée est ainsi une oeuvre à part entière, unique et référencée comme telle. »

“Ce qui m’intéresse dans cette démarche, c’est une autre manière de présenter l’art, sous forme
de tirages, ce qui permet un rendu totalement différent de l’aquarelles puisque le verre disparait
au profit du papier laissé totalement visible (ce que la qualité des encres pigmentaires
UltraChrome™ rend possible), ce qui donne au spectateur à entrer totalement dans l’oeuvre même,
comme dans une toile… Chaque oeuvre est vendue en un nombre d’exemplaires limité (20
à 30),  accompagnée de son certificat signé de l’imprimeur et de l’artiste. Elle est marquée au recto par un tampon
officiel permettant d’identifier celui qui l’a tirée (tampon à sec qui grave le papier).”

BIenvenue donc à Marielle et merci pour cet éclairage.

Partagez sur vos réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
consectetur diam Donec libero. dapibus at amet, Nullam