image de présentation de l'espace de l'artisane Caroline Haurie Andro sur la plate-forme Terres d'Artisans
caroline andro

Caroline Haurie Andro

Peinture sur porcelaine : Démarche artistique et technique.

Après un parcours m’ayant permis d’approcher plusieurs techniques différentes et les difficultés de réalisations propres à chacune, j’ai souhaité revenir vers mes amours premières : le dessin et la peinture. C’est donc tout naturellement que je suis arrivée à la peinture sur porcelaine, ce support m’intéressant dans toute la complexité de sa réalisation :
  • les pigments,
  • les cuissons,
  • la diversité des techniques proposées et l’emploi des différents produits spécifiques à chaque effet recherché.
La peinture sur porcelaine offre un éventail de base très étendu auquel chacun peut apporter sa touche. Il est merveilleux de faire ses propres tentatives techniques et partir à l’aventure d’une création, d’oser l’essai, et de découvrir le résultat à l’ouverture du four. Ma démarche est de parvenir à canaliser les techniques pour mieux m’en libérer, en jouer pour les mettre au service de mes envies de créations avec toute l’humilité de l’apprentie continuelle. L'idée de l'oeuvre prime avant tout et tout peut s'entremêler : que ce soit la technique américaine, scandinave ou traditionnelle. Quel que soit le sujet, je le puise dans les temps passés ou présents, dans mon observation au quotidien du monde qui nous entoure, sur des petits plaisirs simples comme le bonheur de l’éclosion d’une fleur, dans la joie de faire plaisir, tout en étant toujours « centrée »au coeur de mon sujet, dans son expression sensible, son élégance, sa souplesse ou sa dureté, son évanescence ou sa rigidité. J'organise mon travail à l’avance afin de ne pas me faire « piéger » par les températures, par le nombre successif de cuissons nuisibles à certaines matières, préserver les zones souhaitées. Chaque réalisation doit comporter toutes ses propres phases de construction. Voir naître le décor et se rapprocher au mieux de l’idée initiale est un bonheur unique - et un peu égoïste, c'est vrai. C'est le moment privilégié où l'oeuvre n'appartient encore qu'à moi. Puis, vient le temps de partager l'oeuvre; c'est un second moment de plaisir.

Afficher tous les 5 résultats